10.1.3.1 Efficacité barométrique

L'influence de la pression barométrique sur une surface des eaux souterraines peut suivre trois scénarios. Premièrement, dans les aquifères à nappe captive avec une zone capillaire ou vadose, l'augmentation de la pression atmosphérique peut resserrer l'espace poral dans le sol sus-jacent et produire un effet capillaire lorsque le niveau d'eau monte, n'ayant nulle part ailleurs où aller, à part vers le haut. Deuxièmement, certains systèmes aquifères plus profonds peuvent être très isolés du point de vue barométrique des changements relativement de niveau faibles pouvant être produits par des influences barométriques. Le troisième scénario se produit dans un aquifère avec une haute efficacité barométrique, dans lequel un changement de pression barométrique résulte dans une chute ou une augmentation équivalente, ou très proportionnelle, de la pression de l'eau souterraine. En substance, selon le type et la profondeur de l'aquifère, l'augmentation de la pression barométrique peut entraîner une augmentation, une diminution ou encore une absence de changement du niveau de l'eau. Dans les aquifères à nappe captive, l'efficacité barométrique, la relation entre un changement barométrique sur la pression des eaux souterraines, varie généralement de 20 à 75 %, alors que dans les aquifères à nappe phréatique, l'efficacité peut varier de 80 à 100 %.

REMARQUE :

Le Barologger Edge ne doit pas être utilisé pour surveiller de l'eau. En effet, ses calculs internes de compensation de température sont basés sur l'air et non sur l'eau.

Un deuxième élément important de l'efficacité énergétique est le délai, c'est-àdire l'écart de temps entre le moment où un changement d'une unité de pression barométrique se produit à la surface et le moment où ce changement est transmis à l'aquifère. Le calcul de l'efficacité barométrique générale ne doit pas se faire sur un événement barométrique unique, mais plutôt sur un nombre d'événements statistiquement significatif. En conséquence, la détermination de l'efficacité barométrique et du délai peut nécessiter des enregistrements par un Barologger et des Levelogger immergés pendant un mois ou plus. Comme la pression barométrique varie au fil du temps par une valeur supérieure à 60 cm équivalents de colonne d'eau et comme l'efficacité barométrique peut être un facteur important dans la surveillance précise des niveaux d'eaux souterraines, il est essentiel d'effectuer une compensation barométrique des mesures enregistrées par le Levelogger.

La méthode de pression absolue utilisée dans les Levelogger et le Barologger fournit à l'utilisateur les données nécessaires pour déterminer l'efficacité barométrique et le délai. Si une valeur d'efficacité barométrique a été déterminée à partir des mesures enregistrées par des enregistreurs Levelogger et un Barologger, il est possible d'appliquer cette valeur aux données du Barologger dans l'Assistant de données.

Les puits perforant un aquifère ont un effet négligeable, voire inexistant, sur la transmission directe des changements barométriques à l'ensemble des aquifères. La pression barométrique est transmise à travers les couches sus-jacentes. Pour obtenir des mesures de niveau d'eau excellentes et très précises sur le long terme en utilisant des enregistreurs Levelogger, l'utilisateur doit d'abord comprendre comment un Levelogger calcule la hauteur d'eau au-dessus du transducteur et ensuite comprendre si l'efficacité barométrique doit être prise en compte lors de la compensation barométrique.

 

obtenez un devis